L’éducation à la solidarité doit se vivre dans les classes, mais aussi dans la cour

“L’opération Rentrée Solidaire est une belle manière de porter haut et fort les valeurs altruistes au delà du cadre strictement disciplinaire des enseignements.” Au collège Duruy à Châlons-en-Champagne, élèves, enseignants, chef d’établissement, inspecteur académique s’étaient réunis samedi pour une belle matinée placée sous le signe de la solidarité.

Ils avaient déjà participé à l’opération Rentrée Solidaire en faveur du Mali. Pour le collège Duruy, l’opération Rentrée Solidaire est devenu un Rendez-vous annuel incontournable: en témoignent les nombreuses affiches Rentrée Solidaire qui recouvrent le réfectoire où déjeunent les élèves.

 

Personnel éducatif et élèves, un duo gagnant

C’est grâce à la forte implication du personnel éducatif (enseignants, chef d’établissement), que la Rentrée Solidaire s’est mise en place dans ce collège. “Cette opération est une bonne manière d’évoquer le droit à l’éducation ici et ailleurs” souligne une enseignante.

Un engagement contagieux auprès des élèves comme l’explique M. Rouanet, enseignant : “Les élèves de 6e et 5e ont fait un gros travail de communication pour collecter des dons auprès des 4e et 3e. Ils ont installé une table dans l’entrée de l’établissement, se sont mobilisés pendant les récréations et mis en place des cartons de collecte. Les 5e ont été davantage impliqués dans l’opération puisque la solidarité est dans leur programme d’éducation civique. “

 

Une matinée ponctuée par des prises de parole, des élèves notamment : Anne laure, Lauryne, Erin et Chloé, représentantes des élèves de 5e se sont ainsi timidement exprimées. Parmi les motivations évoquées : le fait que ce travail ne soit pas noté !

 

Dépasser le cadre strictement disciplinaire des enseignements, et transmettre des valeurs

Pour M. Rochedix, inspecteur académique adjoint “l’Education à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale est une composante pérenne et fondamentale des programmes scolaires et de mise en œuvre concrète des valeurs de la République. L’éducation à la solidarité doit se vivre dans les classes, mais aussi dans la cour, dans le quotidien des élèves. C’est un devoir de chaque enseignant mais aussi un honneur de l’enseigner. L’opération Rentrée Solidaire permet d’élargir les horizons des élèves vers la solidarité internationale… Nous sommes tous garants de l’éducation pour tous et l’éducation est le meilleur vecteur de paix. ».
Cette cérémonie était organisée à l’initiative de la délégation MAIF de Reims, mobilisée également dans l’opération.

Commentaires